La carte scolaire remise en question

Publié le par Alixte

Une des premières mesures prises par le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, sera d'assouplir la carte scolaire, sans préciser concrètement de quelle manière il entend s'y prendre. 

Réflexion

Le grand problème est de savoir que faire de ces collèges ghettos plantés au milieu des cités, en périphérie des grandes villes... Comment imaginer qu'une fois la carte scolaire supprimée ils puissent attirer des élèves hors du quartier ? Pour les principaux de ces collèges, souvent classés « ambition réussite », c'est une vision de cauchemar. « Nos 10 % de bons élèves partiraient dans de meilleurs établissements, et nous resterions avec les moins bons, encore plus ghettoïsés », confie l'un d'eux.

La plupart des organisations syndicales sont hostiles à la suppression de la carte scolaire. Reconnaissant ses imperfections, elles préfèrent des aménagements à l'instar de la candidate socialiste, Ségolène Royal, ­comme un redécoupage des secteurs scolaires en tenant davantage compte de l'hétérogénéité sociale. 



Alixte

Publié dans Actualité politique

Commenter cet article