La justice selon Paul M. Herbert

Publié le par Alixte (Carole Mongrenier)

 

À Columbus, la capitale de l’État de l’Ohio, existe une autre forme de justice mise en place par le juge Paul M. Herbert, qui est bien décidé à ne pas utiliser seulement l’arsenal répressif. Cet homme de loi, rattaché à la Franklin County Municipal Court, tente d’aider des prostituées à en finir avec la rue. Pour ce faire, il a pensé un programme de réhabilitation, « CATCH », destiné aux femmes sous l’emprise de la drogue, de l’alcool, qui se prostituent, offrant une alternative probatoire à l’emprisonnement si ces dernières réussissent le pari de la désintoxication.

Ces femmes sont arrêtées de manières répétées, séjournent très fréquemment à l’hôpital et en prison. Elles coûtent donc cher au citoyen américain (une journée en prison coûte au contribuable 70 $ ; une nuit à l’hôpital, 1 000 $). Si elles arrivent à décrocher de leur dépendance à la drogue et à la prostitution, l’État fera des économies conséquentes. C’est l’un des arguments du juge Herbert face aux nombreuses critiques qu’il peut rencontrer. Mais cet homme de loi est tout d’abord un humaniste et veut avant tout « sauver des vies ».

Ce programme dure deux années pendant lesquelles ces femmes devront être suivies par des acteurs sociaux - psychologues, pour la plupart -, elles sont soumises à un couvre-feu et certains lieux leur sont interdits. Elles doivent également se soumettre à des tests fréquents de contrôle antidopage et suivre des cours de « compétences parentales » (conseils et aide pour élever ses enfants). Ces femmes sont convoquées à la cour tous les jeudis afin de faire un bilan devant le juge. Elles se motivent également entre elles en partageant leurs différentes expériences de désintoxication et de vie.

Cette expérimentation, qui a commencé il y a maintenant deux ans, porte déjà ses fruits. Sur 29 femmes ayant rejoint le programme, 19 s’en sont sorti. Celles qui échouent devront retourner pour un temps en prison, mais le programme ne leur est pas fermé pour autant.

Le  juge Herbert souhaite maintenant convaincre plus d’officiels d’autres villes. Son prochain objectif est de contraindre les hommes qui font travailler des prostituées à faire face à des conséquences juridiques.

 

 

Alixte

 

 

Pour plus d’information/Further information (sources en anglais/resources in English) :

 

Judge's special Court leads some ex-prostitutes off streets

http://www.10tv.com/live/content/local/stories/2011/05/09/story-columbus-court-helps-women-new-lives.html

 

About Franklin County Municipal Court

http://www.fcmcclerk.com/fcmc/index.php

 

Judge Paul M. Herbert speaks at InterVarsity Christian Fellowship's Town Hall Meeting on the issue of human trafficking and the sexual exploitation of children

http://vimeo.com/11569714

 

Publié dans Actualité sociale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article