Élections cantonales, un barème pour 2012 ?

Publié le par Alixte

Les dimanches 20 et 27 mars, les Français votent pour le renouvellement de leurs conseillers généraux ; 2023 cantons des départements (hors Paris) - soit  la moitié - sont concernés. Les résultats sont susceptibles de modifier les équilibres politiques. En effet, le Sénat pourrait basculer à gauche pour la première fois sous la Ve République. Les grands électeurs – délégués et élus des conseils municipaux, conseillers généraux et régionaux - éliront en septembre 2011 les sénateurs. La moitié, et non un tiers comme auparavant, seront renouvelés.

Ces élections ne sont généralement pas trop politisés mais la présidentielle de 2012 est dans tous les esprits. Les dernières élections municipales, européennes puis régionales ont conduit à une sanction sévère pour l’actuel gouvernement. Les électeurs voteront-ils en fonction d’enjeux locaux ou pour ou contre le pouvoir en place ?

Ce dernier grand rendez-vous au suffrage universel avant la présidentielle de 2012 est aussi le dernier où les Français éliront des conseillers généraux (la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales stipule que les 6 000 conseillers généraux et conseillers régionaux seront remplacés par 3 500 conseillers territoriaux à partir de 2014).

Depuis 2008, 58 conseils généraux sont présidés par la gauche, 43 par la droite. Les autres partis politiques sont peu ou pas représentés. Europe Écologie-Les Verts, qui présente plus de 1 400 candidats - un record -, espère profiter de la vague rose-verte des derniers scrutins locaux et passer d’une vingtaine à quelque cent conseillers généraux. De son côté, le Front national (actuellement sans conseiller général) est en progression constante dans les sondages. A la condition où il franchit le seuil des 12,5 %, il se maintiendra au second tour. Et quand le pourcentage de participation à des élections est faible, cela semble profiter au FN car ses partisans votent.

Les partis politiques sont très présents sur le terrain et souhaitent tester les thèmes de campagne en vue de l’élection présidentielle de 2012. Les résultats de ces élections cantonales seront donc déterminants et certainement interprétés au plan national par les partis politiques. Mais l’abstention menace encore et l’actualité internationale - révoltes arabes, tragédie japonaise - contribue à détourner l’intérêt des électeurs pour cette campagne.

 

Alixte

 

 

Pour plus d'information

 

Dossier de presse sur les élections cantonales 2011

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_la_une/toute_l_actualite/actualites-elections/dossier-presse-cantonales-2011/view

 

Cantonales 2008 : de nombreux départements basculent à gauche

http://www.politique.net/2008032301-cantonales-2008-resultats-deuxieme-tour.htm

 

Qu'est-ce qu'un conseil régional ?

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/collectivites-territoriales/acteurs/region/qu-est-ce-qu-conseil-regional.html

 

Libération : cantonales 2011, le test 

http://www.liberation.fr/elections-cantonales-2011,100008

 

La Croix : des élections cantonales délicates pour la majorité

http://www.la-croix.com/Des-elections-cantonales-delicates-pour-la-majorite/article/2456111/4076

 

L'Humanité : l'abstention n'est pas du désintérêt

http://www.humanite.fr/06_03_2011-l%E2%80%99abstention-n%E2%80%99est-pas-du-d%C3%A9sint%C3%A9r%C3%AAt-466838 

 

Publié dans Actualité politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article