Revenu de solidarité active : un bilan mitigé

Publié le par Alixte

Le Revenu de solidarité active (RSA), instauré il y a tout juste un an par l'ancien ministre des Solidarités actives Martin Hirsch, est perçu par seulement 1,76 million de personnes, alors que le gouvernement espérait toucher 7 millions de Français.

Le RSA a pour objectif premier d'abaisser le taux de pauvreté à 10 %. Le bilan à ce jour est contrasté.

Le premier, appelé "RSA socle" concerne 1,14 million de bénéficiaires tandis que le "RSA complément" est touché par 614 000 personnes.

Pourquoi un tel constat ?

Le dispositif semble trop compliqué. Marc-Philippe Daubresse, qui dresse un premier bilan du RSA, promet de le simplifier.

Le nouveau ministre des Solidarités actives reconnaît que certains bénéficiaires ne font pas valoir leur droit.

Pierre Saglio, président d'ATD Quart Monde, mouvement de lutte contre la misère, pense qu'il y a une "barrière psychologique" car le RSA est perçu comme une prestation pour les pauvres.

La mesure qui a remplacé le RMI (Revenu minimum d'insertion) remplit deux fonctions : assurer un revenu minimal à ceux qui n'en ont aucun et augmenter celui des personnes qui gagnent moins de 500 euros par mois.

Le ministre promet d'étendre le RSA aux moins de 25 ans.

Rappelons que le taux de pauvreté à ce jour (moins de 900 euros par mois) avoisine les 13 % de la population française.

 

 

Alixte

 

 

Pour plus d'information

 

Page consacrée au Revenu de solidarité active :

http://www.rsa.gouv.fr/

 

Association ATD Quart Monde :

http://www.atd-quartmonde.org/

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Actualité sociale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article