Racisme

Publié le par Alixte

Dans son rapport annuel, la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) relève une flambée du racisme et une forte hausse de l'antisémitisme en 2009 en France. "Le contexte de crise économique a généré une xénophobie latente, les étrangers étant à nouveau le réceptacle du malaise social", estime-t-elle.

L'étude, rendue publique par l'université de Bologne et publiée dans la revue Current Biology, apporte un autre éclairage sur les comportements racistes. Des chercheurs pensent démontrer que "le cerveau des racistes a du mal à s'identifier de manière spontanée à la souffrance physique des individus d'autres groupes ethniques".

Quand un Blanc, supposé raciste après interrogatoire, voit une aiguille se planter dans la main d'un autre Blanc, son cerveau active les circuits cérébraux liés à la perception de cette douleur comme s'il la ressentait lui-même, ce qui n'est pas le cas s'il s'agit d'une main d'un Noir.

Les chercheurs en déduisent que "ce sont les stéréotypes et les préjugés raciaux liés à une couleur de peau qui influencent, jusqu'à l'atténuer, la participation à la douleur des autres".

Une constation qui, malheureusement, ne débouche sur aucune solution.

 

 

Alixte

 

 

Pour plus d'information

 

Le site de la Commission nationale consultative des droits de l'homme, étude sur les droits de l'homme en France et leur rapport sur le racisme et la xénophobie

http://www.cncdh.fr/rubrique.php3?id_rubrique=27

 

 

Revue Current Biology, "Racial Bias Reduces Empathic Sensorimotor Resonance with Other-Race Pain", by Alessio Avenanti, Angela Sirigu and Salvatore M. Aglioti

http://www.cell.com/current-biology/abstract/S0960-9822(10)00515-4

 

 

 

 

Publié dans Réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article